Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
De Fils en Pages

Lectures, citations et crochet, voici les passions que je souhaite partager avec vous.

Fais-le pour maman

Ce livre est mon premier thriller. Cette critique sera donc celle d’une novice dans ce genre littéraire alors ne vous étonnez pas si vous, ayant, l’habitude de ces textes, êtes surpris de certaines de mes opinions.

 

 

Ce récit raconte l’histoire de Sébastien, un père de famille et un médecin exemplaire à l’enfance pourtant bien difficile. En effet, alors âgé de 7 ans, l’enfant assiste à un drame familial. Sa mère poignarde sa sœur et accuse son fils. Par chance cette dernière survivra mais ce genre de traumatisme laisse des traces. Un jour, alors que plusieurs décès d’enfants parmi les patients de Sébastien surviennent,  son passé annonce son retour avec fracas.

 

L’histoire, pour moi qui ne suis pas une habituée des thrillers, m’a laissé sur le cul ! Les émotions des personnages laissent constamment planer un doute sur la responsabilité de chacun dans les évènements qui s’enchaînent à un rythme permettant au lecteur de ne pas décrocher à un seul moment. Tout est bien ficelé et je me suis laissée prendre au jeu. En temps qu’infirmière en psychiatrie, j’aurais cru pouvoir repérer certains éléments… Parce que oui, vous devez vous en douter, quand on est poignardée, qu’on poignarde son enfant, ou que l’on voit sa sœur se faire poignarder par sa propre mère qui ensuite nous accuse, ça laisse des traces. Bon, ce qui me réconforte, c’est que l’auteur admet lui-même s’être renseigné auprès de spécialistes sans pour autant respecter toutes leurs consignes (bah oui, l’imaginaire laisse place à toutes les possibles). En tout cas, je me suis vraiment plongée dans ce roman, éprouvant à de nombreuses reprises de l’angoisse quant aux différentes situations ou au ressenti des personnages à l’histoire par toujours très rose.

L’univers global reste donc plutôt sombre et glauque. Difficile d’imaginer des histoires de meurtres au pays des Bisounours me direz-vous, mais je pense que c’est un point important à aborder. Tout le monde ne supporte pas ce genre de noirceur et l’univers de la psychiatrie peut être troublant pour certains.

 

Pour ce qui est du style littéraire… Honnêtement, j’ai eu très très peur de me mélanger les pinceaux. L’auteur change de point de vue à chaque chapitre et suit aussi différents espaces temps, combinant le passé de Sébastien avec le présent. Tout le livre est écrit d’un regard extérieur sauf les passages concernant Léa, la fille aînée du personnage principal, qui sont transcrit à la première personne. Je n’y avais pas spécialement fais attention lors de ma lecture, mais cela montre bien l’importance que va avoir ce personnage. Mais je ne vous en dirais pas plus, bande de petits curieux ! Finalement, les changements étant réguliers et non ponctuels, je me suis plus facilement adaptée.

 

 

Ma première impression en parcourant rapidement les pages fut « ouah ! Il n’y a pas beaucoup d’espaces entre les lignes et les marges sont très réduites, ça va être difficile à lire ! ». Que nenni ! En réalité, ce point ne m’a nullement dérangé, ni freiné dans ma lecture.

 

Mon principal point négatif est la présence de fautes grammaticales ou de syntaxe. J’avoue que je trouve assez hallucinant de découvrir plusieurs erreurs de ce type alors que le roman doit bien être relu une dizaine, voir une quinzaine de fois avant d’être publié ! Et pourtant, comme vous avez sûrement dû le remarquer par moment, je ne suis pas une professionnelle et fais moi-même de nombreuses fautes. Ce qui rend encore plus dommageable, pour moi, d’en voir apparaître dans un livre.

 

Conclusion

 

Pour finir, je ne me sens pas déçue de ce premier thriller. Des habitués y verront peut-être des banalités, ce qui n’a pas été mon cas en tant que novice. Je ne suis pas certaine qu’il soit nécessaire de le préciser mais sait-on jamais, ce livre est formellement déconseillé à un jeune public ! On y retrouve certes des violences physiques mais le plus dur reste sans hésiter la violence psychologique. Ne vous plongez pas dans ce roman si vous ne vous pensez pas capable de supporter ce genre de chose. En tout cas, s’il y a parmi vous des novices en thriller, je trouve que ce livre est début intéressant.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article