Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
De Fils en Pages

Lectures, citations et crochet, voici les passions que je souhaite partager avec vous.

Les Chroniques Lunaires

 

Les Chroniques Lunaires est une saga de 4 tomes : Cinder, Scarlet, Cress et Winter. Il existe aussi d’autres histoires annexes mais qui ne sont pas nécessaires à l’histoire, elles ne sont que des compléments qui permettent d’approfondir un peu plus les personnages et l’univers (d’après ce que j’ai compris puisque personnellement, je ne les ai pas lu).

 

Ce qui m’a tout de suite intriguée dans cette saga est le mélange de contes de fées et de science-fiction. En effet, le tome 1 est basé sur l’histoire de Cendrillon, le second sur le petit chaperon rouge, le suivant sur Raiponce et le dernier sur Blanche Neige.

En réalité, j’étais intriguée mais aussi inquiète. Ma première pensée a été « encore une fois on reprend les personnages de contes de fée, tout cela commence à manquer d’originalité ». Que nenni ! Et je vais vous expliquer en quoi cette saga est originale.

 

L’histoire générale se situe sur Terre, dans un monde futuriste, où les humains et les cyborgs partagent leur vie. Enfin, plus ou moins. Il existe tout de même un racisme envers ces derniers qui, parce qu’ils ne sont plus tout à fait humains, doivent faire preuve de sacrifice envers ceux qui sont « pures ». Oui, c’est écœurant !

L’héroïne du premier tome est donc Cinder, une jeune femme à moitié cyborg, malmenée par sa belle-mère, comme vous devez vous en douter, et qui a deux demi-sœurs.  La vie de la jeune femme bascule lorsqu’elle rencontre le prince Kai mais aussi lorsqu’elle perd sa demi-sœur, victime de la létumose, maladie qui ravage l’espèce humaine et dont il n’existe à l’heure actuelle aucun remède. Ajoutons à cela que la Terre est menacée par le peuple des Lunaires, dirigé par la terrible reine Levana, qui compte faire preuve de toute la manipulation possible pour obtenir le pouvoir.

 

La suite de l’histoire retrace donc l’histoire des autres héroïnes de contes de fée citées ci-dessus. Je vous avouerais qu’une autre de mes craintes était qu’il n’y ait aucun lien entre les différents romans, que l’on se contente de raconter la vie de chacune des « princesses » dans cet univers futuriste. Ma crainte n’était heureusement qu’une idée, un genre de préjugé, que j’ai vite laissé de côté. On se rend compte dès le premier tome qu’il existe bel et bien une trame principale, avec une histoire qui va bien au-delà du traditionnel « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ».

 

 

Pour être honnête avec vous, je n’ai que plus ou moins accroché au premier tome : Cinder. En effet, je ne me suis pas vraiment attachée aux personnages et l’histoire reste assez prévisible sur certains points. Je vous avoue aussi que le côté, histoire d’amour entre la fille pauvre et le prince charmant est du genre un peu trop stéréotypé pour moi, mais en même temps, c’est aussi ça le conte de Cendrillon. L’écriture, plutôt fluide, ne m’a pas laissé d’impression remarquable mais j’ai tout de même apprécié cette lecture et surtout, je voulais absolument lire la suite de l’histoire. Et je suis vraiment heureuse de m’être accrochée et d’avoir poursuivi.

En effet, dès le tome 2 : Scarlet, j’ai trouvé des personnages attachants ! Enfin ! C’était vraiment un point important qui me manquait pour accrocher sincèrement à la saga. L’heureux élu est Thorne, un personnage imbu de lui-même, dragueur et bourré d’humour (tout ce que j’aime !). Mais j’ai aussi beaucoup apprécié les autres nouveaux venus à l’histoire. Mon autre coup de cœur au niveau personnage est pour Cress, que l’on découvre à la fin du tome 2 mais qui, comme son nom l’indique, est beaucoup plus présente dans le troisième roman. Je ne vous en dirais pas plus parce que je ne souhaite pas vous spoiler mais l’auteur s’est vraiment améliorée au fur et à mesure de ses livres pour atteindre une forme d’apothéose au tome 4 que je n’ai pas pu m’empêcher de dévorer (bon d’accord, j’ai aussi dévoré les tomes 2 et 3…).

 

Ce n'est pas ce genre de petit chaperon rouge que vous découvrirez... Non, non, non...

 

Pour finir, je dirais que l’auteur a très bien su gérer les différents aspects de son histoire. On ne perd pas la trame principale mais chaque personnage à sa part de gloire. Aucun n’est laissé de côté si bien que, malgré que Cinder reste le personnage principal, elle n’est pas omniprésente. On apprend réellement à connaître tous les personnages et c’est aussi cela qui les rend si attachants. On comprend ainsi la raison de chacun de leurs agissements sans les trouver stupides. Oui, parce que personnellement, si je ne connais pas l’histoire d’un personnage, je peux parfois trouver certains de ses choix idiots et avoir envie de lui mettre des baffes…

Elle a aussi apporté une touche de romance sans que l’on tombe dans un côté trop fleur bleue, de l’humour sans que ce soit lourd… L’auteur aborde aussi un sujet de société relativement important concernant le racisme sans pour autant que la saga soit moralisatrice. Bref des livres globalement bien dosés !

 

Conclusion

 

Cette saga peut autant être appréciée des hommes que des femmes, c’est aussi ça la magie d’avoir mélangé la science-fiction et les contes de fée. Car oui, sans vouloir être trop stigmatisante, on ne va pas se mentir, si on dit aux hommes que c’est une histoire de princesses, ils ne vont pas se jeter dessus… Par contre si on parle de cyborgs et de vaisseaux spatiaux, là, il y a une chance de faire mouche ! Cette histoire peut aussi plaire aux plus jeunes, s’ils apprécient déjà la lecture et les bons pavés. Le dernier tome fait tout de même pas loin de mille pages. Par contre, si la science-fiction n’est clairement pas votre tasse de thé, passez votre chemin, elle reste tout de même très présente, mais je tiens tout de même à préciser que ce n’est, à la base, pas mon univers de prédilection non plus. Comme quoi, il faut essayer !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Luz 17/03/2017 17:55

Cette série fait toujours autant badaboom dans mon coeur ! Oui, tout ça.