Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
De Fils en Pages

Lectures, citations et crochet, voici les passions que je souhaite partager avec vous.

La fille du train

 

J’ai vu beaucoup de critiques positives de ce thriller. Le fait qu’il soit adapté en film m’a fait dire que le livre devait avoir un certain intérêt, surtout que j’ai adoré la bande annonce (mais je n’ai pas voulu voir le film avant d’avoir lu le livre). Je me suis donc lancée et j’ai globalement été déçue.

 

Ce livre raconte l’histoire de Rachel, qui est la principale narratrice. Rachel est une jeune femme alcoolique, qui n’arrive pas à remonter la pente suite à sa séparation d’avec son mari. Tous les matins et tous les soirs, elle prend le même train, et, à travers la vitre, observe la vie des habitants d’une maison aux abords de la voie ferrée. Cette maison, c’est celle de Megan. Megan est une autre narratrice de l’histoire, mais aussi la victime de ce thriller. On retrouve aussi une troisième narratrice : Anna, nouvel conjointe de l’ex-mari de Rachel.

Autant je ne me suis pas perdue dans les changements de narratrice, autant les changements d’espace-temps ont été un peu plus difficiles à gérer pour moi. Je devais sans cesse retourner au chapitre précédent afin de vérifier les dates et tout remettre en ordre dans mon esprit. L’avantage à ce méli-mélo est probablement que je ne me doutais pas vraiment de la fin de l’histoire, trop perturbée par les nombreux voyages dans le temps.

 

De façon générale, l’enquête est très bien ficelée. Comme dis précédemment, je ne me suis pas doutée de ce qu’il s’était réellement passé avant d’avoir lu les trois quart du livre. La complexité des personnages contient de nombreuses parts d’ombres qui laissent constamment planer un doute sur leur personnalité profonde. Par contre, ce qui me pose un réel problème, c’est que jusqu’au trois quart du livre, je me suis ennuyée… L’histoire n’avançait pas assez vite à mon goût. Je regardais fréquemment à quelle page j’en étais, si la fin approchait, non pas parce que j’étais impatiente d’avoir la conclusion de l’histoire mais parce que je voulais terminer ce livre rapidement pour pouvoir me plonger dans le prochain. Par chance, la fin m’a un peu plus tenu en haleine et je trouve la conclusion parfaite. Dommage qu’il ait fallu attendre 300 pages pour trouver une satisfaction à ma lecture.

 

 

L’autre gros problème que j’ai rencontré est que, je n’ai pas eu le moindre attachement pour les personnages. Toutes les narratrices avaient tendance à m’énerver !  Rachel, l’alcoolique, qui sait pertinemment qu’elle est en train de faire des conneries mais qui continue quand même. Megan, la dépressive qui n’a pas vraiment de respect pour les autres. Et Anna, qui serait un peu la princesse de l’histoire avec un côté trop naïf à mon goût. Pour les deux premières, il y a certes un passé difficile ainsi que des troubles d’ordre psychologiques voire psychiatriques, mais en fait, je crois que gérer ce genre de choses au boulot me suffit. Je n’aime pas vraiment ramener du travail à la maison…

 

En revanche, au niveau de la qualité de l’écriture, je n’ai aucun reproche à faire. Je trouve même surprenant que l’ensemble soit si bien écrit pour un premier livre ! A ce niveau, un grand bravo à l’auteur !

 

Conclusion

 

Ce roman est plutôt destiné à un public adulte. Je l’ai trouvé très intéressant puisque bien ficelé, mais pour moi, cette histoire contenait beaucoup trop de longueurs. Si vous êtes suffisamment patients pour vous laisser porter par la vie personnelle des personnages avant d’avoir la conclusion de l’histoire, lancez-vous. Après tout, le livre a reçu d’excellentes critiques.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article