Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
De Fils en Pages

Lectures, citations et crochet, voici les passions que je souhaite partager avec vous.

La confrérie de la Dague Noire

 

La Confrérie de la Dague Noire est une saga littéraire dont 14 tomes (avril 2017 pour le 14) sont pour le moment sortis en France. Si je devais la classer, je la mettrai dans la catégorie fantasy et érotisme.

 

Cette saga raconte l’histoire de vampires regroupés au sein d’une confrérie : La Dague Noire. Ils ont pour mission de protéger leur espèce contre la société des Eradiqueurs (je ne vous en dis pas plus sur eux, mais ils sont très méchants !).

Chaque livre est centré sur l’un des vampires de la Confrérie, racontant son histoire d’amour (et aussi beaucoup de sexe) avec ses démêlés et ses joies, finalement assez peu nombreuses puisque l’on reste dans un univers globalement très sombre.

 

J’ai beaucoup apprécié cette saga jusqu’au tome 6 je dirais… J’ai ensuite fini par me lasser du format. Au fil des livres, on retrouve toujours la trame de fond des Eradiqueurs mais chaque tome reste fait du même bois. Un vampire torturé rencontre une jeune femme, ils tombent amoureux plus ou moins vite, des obstacles se mettent entre eux, remettant en question leur sentiment l’un pour l’autre et finalement, ça se termine pas trop mal. Bon certes, il y a parfois des variantes… Parfois, le personnage principal n’est pas un vampire de la confrérie. Ou alors, chose qui semble devenir un phénomène de plus en plus fréquent en littérature, le couple est homosexuel, ou alors le personnage principal est une femme.

 

 

Le second point négatif à mes yeux, est que je me suis énormément attachée à Rhage, le héros du tome 2. Vous comprendrez donc que j’ai adoré son histoire mais derrière, il devient quasiment inexistant ! Et malheureusement, je n’ai pas réussi à m’attacher à ce point à un autre personnage. J’ai donc ressenti le truc typique de l’ascenseur émotionnel : « Ouah ! Trop génial ! » Et derrière… Bah… Le même genre d’histoire mais avec des personnages auxquels j’accrochais moins… Par contre, on ne peut que saluer le travail de l’auteur concernant les différents héros. Ils possèdent tous un caractère et une histoire bien particulière, dévoilés subtilement au fil du livre.

 

Et pour finir, j’ai été assez perturbée par l’irréalisme complet du tome 1 sur l’histoire d’amour entre Kolher et Beth. Non mais franchement, qui couche avec un inconnu qui s’introduit par effraction chez lui ?!?!?

 

Au niveau de la qualité d’écriture, il y a de quoi se faire plaisir. Les passages descriptifs réalisés à merveille nous plongent complètement dans l’univers de l’auteur, mais… Parfois… Certaines scènes si bien décrites peuvent en faire rougir le lecteur. Comprenez par-là que les scènes de sexe sont tout aussi bien décrites que le reste. Pour ceux un peu gênés par ce genre de lecture, accrochez-vous ! Je connais certaines personnes qui n’osaient pas le lire en dehors de leur domicile ! XD D’ailleurs en parlant de ce genre de scène, nous nous sommes fait une réflexion avec des amies… C’est hallucinant à quel point tous les vampires sont bien équipés ! Certains hommes pourraient se retrouver blessés dans leur virilité en lisant cette saga !

 

Conclusion

 

Pour finir, si vous adorez la romance et que vous êtes de caractère plutôt fleur bleue, passez votre chemin. Même s’il y a effectivement une histoire d’amour, on est plus sur de l’érotisme que du romantisme.

Cette saga, comme vous devez vous en douter, se destine plutôt à la gente féminine adulte qui n’a pas peur du vocabulaire un peu cru.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article