Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
De Fils en Pages

Lectures, citations et crochet, voici les passions que je souhaite partager avec vous.

Stoneheart T1 : La malédiction de pierre - Charlie Fletcher

 

Comme d’habitude, je vais faire de mon mieux pour me montrer objective, mais je vous annonce tout de suite, personnellement, je n’ai pas aimé ce livre. A plusieurs reprises, j’ai eu envie de l’arrêter et de passer à autre chose mais je me suis forcée afin de pouvoir vous en faire une critique la plus honnête possible sur l’ensemble du roman. (J’ai quand même lu la fin très rapidement afin de pouvoir enfin passer à autre chose !)

 

Stoneheart raconte l’histoire de George, un jeune garçon de douze ans qui, après avoir détruit la statue d’un petit dragon sur la façade d’un bâtiment de Londres, se retrouve poursuivi par des gargouilles et autres statues qui ne lui veulent pas que du bien. Il va devoir trouver le moyen de se libérer de cette malédiction s’il veut survivre.

 

Le résumé, pour moi, s’annonçait plutôt prometteur avec un scénario orginal, et c’est le cas. Malheureusement, l’originalité de l’histoire ne fait pas tout dans un livre. Même si j’ai beaucoup aimé découvrir la ville de Londres à travers tous ses monuments, que les gargouilles et les légendes ont apporté un goût particulièrement savoureux à l’histoire, l’écriture, elle, ne m’a pas convaincue.

 

Tout d’abord, le héros est un jeune garçon de 12 ans. Je m’attendais donc à quelque chose d'assez immature et jeune dans l’écriture mais ce n’était pas le cas. D’un côté, j’ai apprécié. D’un autre côté, j’ai trouvé que la jeunesse du personnage principal ne correspondait pas à la maturité de l’écriture ce qui a donné un ensemble du genre ambivalent. D’ailleurs, en restant sur la jeunesse des personnages, être jeune ne signifie pas être bête ! Quand tu cherches à survivre alors que tu te fais poursuivre par des monstres de pierre et que l’on te dit « attention, ne va pas sous terre c’est très TRES dangereux », tu n’y vas pas ! Sauf si tu t’appelles Dori et que tu vis dans l’océan !

 

 

Concernant l’écriture, comme je vous l’ai dis un peu plus haut, elle ne m'a pas convaincue. L’auteur a des qualités de narrateur incroyables lorsqu’il s’agit de décrire des lieux ou des actions mais bien trop souvent, il y manque les émotions. Du coup, les descriptions ont presque systématiquement été trop longue à mon goût mais surtout, j’ai trouvé les scènes d’action d’un ennui mortel. Paradoxal non ? A mes yeux, ce qui donne le rythme à l’histoire, c’est l’émotion que l’on y vit, sauf que, si l’on ne sait pas ce que ressentent les personnages, comment pourrions-nous nous-même éprouver quoique ce soit ? Le récit manquait cruellement de vie. On vit un tas d’émotions au quotidien, là, je n’en ai ressenti aucune… Et malheureusement pour ce livre, c’est très souvent ce que je ressens qui me fait apprécier ou non ma lecture.
D’autant plus aussi que je déteste les phrases à rallonge alors que l’auteur semble les adorer. Très clairement, nous ne pouvions pas nous entendre.

 

Et petit détail concernant la mise en page, on est spoilé dès le début par la carte qui se trouve dans les premières pages roman. Spoil (surligner pour voir) :  On y trouve toutes les différentes créatures que George va rencontrer au cours de son aventure…

Pourquoi ne pas avoir mis cette carte à la fin ?!?!

 

Conclusion

 

Ce roman est en réalité le premier tome d’une trilogie dont je ne lirai pas la suite. Je n’ai pas été convaincu par ce roman alors que l’histoire est vraiment intéressante. En revanche, le style d’écriture, un peu trop chargé en descriptions, et trop léger en émotions ne correspond pas à mes attentes en temps que lectrice.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article