Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
De Fils en Pages

Lectures, citations et crochet, voici les passions que je souhaite partager avec vous.

Les épées de glace T1 : Le sang sur la lame - Olivier Gay

 

« — Je ne suis pas sûr qu’un homme seul fasse la différence.

— On m’a déjà donné de nombreux noms. Le Faiseur de veuves. L’Épée de glace. Le Danseur Rouge. Je suis Rekk. Le Boucher. Je fais toujours la différence.

Lorsque Deria, fille d’un obscur baron du Nord, est retrouvée assassinée dans la capitale, les plus puissants de l’Empire font tout pour cacher sa mort à son père.

Les deux amis les plus proches de la jeune fille, Shani, sa servante, et Mahlin, un garde du palais, se retrouvent alors mêlés malgré eux à cette conspiration. N’écoutant que leur cœur, ils décident de se rendre dans le Nord annoncer eux-mêmes la nouvelle au mystérieux baron.

Ils n’auraient sans doute jamais entrepris un tel voyage, s’ils avaient su qui était réellement le père de Deria.

Car, désormais, l’Empire va trembler. »


Les épées de glace est une duologie dont le premier tome plante le décor, les personnages et le début de l’intrigue d’une épopée fantasy sanglante où la vengeance et l’amour d’un père sont au coeur de l’histoire.
Olivier Gay partage avec nous un univers médiéval dans lequel conspiration et complots nous transporte, nous intrigue et laisse plâner un mystère qui laisse le lecteur en suspens à chaque page.

 

J’ai beaucoup apprécié la découverte de cette histoire. Malgré quelques longueurs, l’auteur nous entraîne dans une quête originale de part son but : la vengeance d’un père. Pas de recherche de pouvoir, pas de romance au coeur du livre juste une homme blessé qui a besoin de massacrer tout ceux qui ont conspiré à l’assassinat de sa fille ou qui ont cherché à le lui dissimuler. Sur le moment, les longueurs m’ont quelques peu dérangée. Rétrospectivement, je me rends compte qu’elles n’ont pas du tout gâché ma lecture qui a pourtant été laborieuse de part la chape de fatigue m’ayant terrassée.

 

Concernant les personnages, trois sortent du lots : Rekk, Mahlin et Shani. 
Le premier, anti-héros parfait, légende cauchemardesque vivante, m’a fasciné par sa complexité. Loin d’être la brute basique et primaire que les histoires laissent croire, on se rend compte qu’il se refuse à ouvrir son coeur de part son passé sanglant. On prend aussi rapidement conscience que la légende n’est pas bien loin de la réalité. L’homme ne fait rien dans la demi-mesure, dans la vie comme dans la mort.
Le second, Mahlin, m’a quelque peu tapé sur les nerfs. Il est arrogant, sûre de lui, mais pas du tout comme je les apprécie. En réalité, il se surestime constamment et se transforme plutôt en un genre de boulet assez pathétique… Il se donne des airs supérieurs qui me hérissent ! Du coup, je ne comprends absolument pas ce que le personnage de Shani lui trouve. 
Cette dernière protagoniste est la belle surprise de l’histoire, la plus belle évolution. Elle commence comme servante au palais où elle se laisse toujours marcher sur les pieds, se montre discrète voir même invisible et n’a absolument pas conscience de sa propre valeur. Par la suite, elle apprend l’importance de savoir se débrouiller seule et gagne en force de caractère et en courage. Je pense qu’elle n’a pas fini de me surprendre.

 

Conclusion

 

Du médiéval, de la conspiration, de la vengeance, du mystère, tout cela écrit d’une plume talentueuse. Un mélange qui ne peut que ravir les fans de ce genre d’univers et une lecture réellement destinée à un public adulte. Ma pile à lire est gigantesque mais je lirais avec plaisir la suite de ce roman car la fin… Aaaaahhhh ! C’est cruel d’arrêter de terminer un livre de cette façon !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article