Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
De Fils en Pages

De Fils en Pages

Lectures, citations et crochet, voici les passions que je souhaite partager avec vous.

Les Sept Lames T1 : L’Antre des voleurs - David Chandler

 

« Malden est un voleur qui attire l'attention plus qu'il l'aurait souhaité. Pour rejoindre l'organisation criminelle du terrible seigneur du monde souterrain, il doit s'acquitter d'une véritable fortune. Voler la couronne du burgrave suffirait à payer sa dette, mais des démons affamés la protègent. Accompagné d'un chevalier rebelle et d'une dame ensorcelée, Malden devra affronter la plus terrifiante incarnation du mal… »

 

 

Bon… Pas facile de faire une chronique sur un livre durant lequel j’ai eu une panne de lecture même si je pense que c’est le contexte dans lequel je l’ai lu qui a provoqué cette panne et non pas le livre en lui-même (déménagement, grosse grosse fatigue…). Il m’a fallu environs trois mois pour en voir le bout ! Je n’avais pas mis autant de temps pour lire un livre depuis pas loin d’une éternité.

 

 

Globalement l’histoire en elle-même est sympathique mais bon, quand on voit un livre de plus de 600 pages,on s’attend à avoir un certain contenu ! Bah non… Pas vraiment… Le roman se résume à trois vraies étapes : un vol, l’élaboration d’un plan pour un autre vol, et la mise en place de ce plan. Alors certes, l’univers est hyper bien développé, très riche, on en apprend non seulement sur l’histoire du royaume mais aussi de son peuple, de ses villes, de ses rues, de son bordel, de son boulanger et du rat qui vit juste au coin du bâtiment de ce dernier ! Bon, d’accord, j’exagère un peu, mais franchement, je ne suis pas loin de la vérité. Pour moi, développer c’est bien, trop développer provoque des longueurs dont je me lasse très facilement. Et c’est vraiment dommage parce que l’histoire et la plume de l’auteur ne sont pas du tout désagréables à lire ! Mais voilà, ça ne correspond pas à ce que j’aime, je trouve qu’on perd en fluidité avec toutes ses longueurs inutiles. Par contre, il y a vraiment une chose que je ne peux pas retirer à l’auteur, cest sa capacité à surprendre le lecteur. Car, malgré certains éléments relativement prévisibles, il arrive à nous parler de l’élaboration d’un plan pendant des centaines de pages et finalement, quand le plan est mis en action, on se rend compte qu’on n’en sait rien. C’est d’ailleurs poour cela qu’un des rares passages que j’ai réellement apprécié est la fin du roman.

 

 

Pour ce qui est des personnages, j’ai adoré le côté anti-héro de Malder, le mystère qui plane autour de la belle Cythère, Bisbille le méchant qui a trahi, mais bon sang, j’ai tellement détesté Sir Croy, le chevalier typique qui croit aux contes de fées et qui du coup en devient stupide ! (Enfin, ça c’est mon opinion, d’autres peuvent en avoir une différente).

 

 

Conclusion

 

 

Un livre de Fantasy sympathique mais qui ne m’aura pas convaincue de part ses longeurs inutiles à mon goût. Ah oui, et c’est le début d’une trilogie, mais finalement ce premier tome se suffit à lui-même donc je ne pense pas lire la suite. D’autant plus qu’il y a encore un tas d’autres livres qu’il me tarde de découvrir !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article